La Gare de Bains-le-Clerjus a 150 ans

  

Il y aura 150 ans (1863/2013) le 24 septembre prochain, La Compagnie des Chemins de fer de l’Est mettait la touche finale à la ligne de train qui mettait Nancy en liaison avec le sud de la France. Cette ligne connue sous le nom ligne de Nancy à Gray avait été concédée à la Compagnie de l’Est présidée par le Comte Eugène de Ségur, époux de la célèbre Comtesse, dix ans plus tôt par décret impérial du 17 août 1853. Le dernier tronçon mis en service sur cette ligne fut la jonction d’Epinal à Aillevillers.


En ce 24 septembre 1863 furent inaugurées les gares, de Dounoux, Xertigny, la halte de La Chapelle-aux-Bois et celle de Bains-les-Bains-Le Clerjus.

 

Cette ligne de trains révolutionna la vie de nos ancêtres, on ne mettait plus que 9 heures pour rejoindre Paris au lieu de deux jours d’un harassant périple en voiture à cheval, une aubaine pour les curistes venus prendre les eaux. Le charbon arrivait à la gare à moindre coût pour alimenter les forges, les usines de couverts et les pointeries et de ses quais nous embarquions bois, meules, kirsch et avec le wagon courrier nos précieuses broderies de la Vôge rejoignaient les magasins de mode de la capitale en un temps record.

Pour fêter cet anniversaire, la communauté de communes du Val de Vôge prépare une série d’animations autour de la gare, films, expositions, concert, un ouvrage retraçant l’histoire de la gare est même en écriture. Les bibliothèques, les associations et même les élèves du réseau d’école y sont associés pour découvrir ou redécouvrir ce que fut l’aventure du train à vapeur en France et dans les Vosges au XIXe siècle.

 

La Gare de Bains / Le Clerjus
La Gare de Bains / Le Clerjus